L’hydrogène : nouvel eldorado des investisseurs

Il n’aurait pas fallu assez de temps à l’Union européenne pour s’engager à accompagner plusieurs projets dans l’hydrogène. Annoncé par le ministère des Finances de la France, cet acte vient porter un ouf de soulagement aux investisseurs du secteur des énergies vertes. À en croire le ministre, ce secteur recevra plus d’une centaine de milliards d’euros. Un nouveau point de départ pour les différentes parties intervenantes dans la préservation de l’économie verte. La suite dans cet article.

Un nouveau départ pour l’hydrogène

Noyau principal de la transition énergétique, l’hydrogène est la matière première la plus prisée par les environnementalistes. Au cours de l’année 2020, cette molécule a fait une entrée remarquable sur le marché des énergies renouvelables, en boostant l’économie mondiale. Conscient des atouts dont regorge le secteur, le gouvernement français n’a pas hésité à allouer une enveloppe de 7 milliards d’euros à la filière hydrogène. Il convient de souligner que cet acte s’inscrire dans la vision de l’Union européenne à mettre en place une « économie décarbonée », une politique qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un financement qui n’a pas traîné à porter ses fruits. À titre d’exemple, depuis mai 2020, l’action du français McPhy Energy a connu une augmentation nette de 600 % tandis que celle de l’américain Plug Power peine encore à s’affiche.

HRS débarque en force en Bourse

Hydrogen Refueling est désormais considéré comme l’une des solutions les plus créatives de cette société française. Son entrée spectaculaire en bourse témoigne une fois encore du décollage vertical avéré du secteur des énergies vertes. Avec plus d’un millier de stations d’approvisionnement pour le compte de gaziers en Europe.
Toutefois, ce géant français ne pense pas s’arrêter à ce niveau. Il prévoit mettre à la disposition de ces clients plus d’une centaine de sites d’approvisionnement. De même, elle compte aussi augmenter la capacité de ces stations.