Les 3 meilleures œuvres les plus récentes de Pascal Bruckner parues au XXIe siècle

S’il est vrai que les œuvres de Pascal Bruckner transmettent toutes un message, il n’en demeure pas moins vrai que les messages transmis par certaines de ses œuvres touchent encore plus la sensibilité, et fait qualifier l’œuvre de meilleure.  Au XXIe siècle, plusieurs de ses meilleures oeuvres ont parues et sont restées inconnues.  Découvrez dans cet article les 3 meilleures œuvres les plus récentes de Pascal Bruckner.

Dans l’amitié d’une montagne : petit traité d’élévation

Ce livre fait partie des œuvres récentes, car elle est publiée en janvier 2022. La leçon de vie que donne ce livre incite à découvrir toutes les œuvres philosophiques de Bruckner. En résumé, ce livre porte plusieurs questions que l’on pourrait se poser à la vue d’une montagne. En effet, tiré de sa relation personnelle avec le sujet, l’auteur fait lire à travers cette œuvre, les différentes sensations qui naissent quand il regarde la hauteur de celle-ci quand il pense à la souffrance endurée avant d’atteindre le sommet de la montagne. Il nous montre combien la montée en altitude renoue avec sa jeunesse. En termes clairs, il raconte comment la montée d’une montagne concourt à la remémoration de son passé.

Trois jours trois nuits

Ce livre a paru le 25 novembre 2021. Cette œuvre partage une expérience de voyage. Ce qui parait justifier le titre du livre. En effet, il s’agit de beaux récits d’expériences inoubliables et pleines de surprises passées entre autres à Lagrasse. Plusieurs auteurs ont rejoint pour partager leur quotidien. Ils y racontent la vie de travail manuel, étude, repas et promenade.

Un coupable presque parfait

Paru en 2020, il s’agit d’une œuvre qui raconte comment les hommes blancs sont condamnés aujourd’hui d’être auteur du colonialisme, de l’esclavage et  des dominations des femmes. A cet effet, il rappelle quelques discours qui font des hommes blancs, le bouc émissaire de ces évènements. Il montre également que sur la base de ces considérations, l’homme blanc est devenu le nouveau Satan. Par ailleurs, il montre que toutes ces pensées ont été l’œuvre de l’américanisation caricaturale de l’Europe.