Le vaporisateur : comment en sélectionner un ?

Les vaporisateurs sont des appareils qui permettent d’extraire le contenu de certaines plantes sous forme de fumée. Cette nouvelle invention est un joyau pour les passionnés de cannabis. En fait, il vous suffit de chauffer les plantes sans atteindre leur température de combustion pour les faire fonctionner. Alors, comment sélectionner un bon vaporisateur ? Découvrez-le dans cet article.

Les modèles de vaporisateurs

Les vaporisateurs existent en plusieurs modèles. Poursuivez la lecture pour en savoir plus. Ils sont faits de différentes matières et sont de différent prix, avec des particularités à chacun :
Chauffage par convection sans soufflerie : avec ces vaporisateurs, vous aspirez la vapeur à travers un tube alimentaire parfois en caoutchouc, en plastique ou en silicone.
Chauffage par rayonnement : il est basé sur une ampoule halogène qui émet des rayons lumineux d’une grande énergie provoquant des températures importantes.
Chauffage par conduction thermique : avec ce type de vaporisateur, vous allez chauffer directement les plantes. Cependant, il présente des températures variables qui peuvent brûler entièrement les végétaux. Leur prix est néanmoins abordable.
Chauffage par conviction avec soufflerie : ils sont dotés d’une pompe à air et parfois d’un ventilateur à la place, qui aide l’air chaud à passer par la plante. En effet, l’air chaud est rempli sous forme de vapeur dans des sacs alimentaires. Une fois la vapeur refroidie, vous pouvez prendre le sac pour l’inhaler.

les avantages de la vaporisation

Ces nouveaux appareils ont la particularité de chauffer le cannabis de sorte à ne pas provoquer la combustion de la matière végétale. L’avantage qu’ils présentent est qu’il est plus sain et plus pur étant donné que la température de chauffage permet uniquement l’évaporation de cannabinoïdes. Car, un cannabis brûlé présente une faible quantité de cannabinoïdes qui constitue 12 % du contenu de la fumée, puisqu'ils sont détruits par la forte chaleur de combustion, et 88 % qui restent seront occupés par d’autres particules qui ne sont pas intéressantes.