Hypertrophie de la prostate : zoom sur les principaux symptômes

La prostate est une glande chez l’homme qui joue le rôle d’un joint entre le tube urinaire et la vessie. Située sous la vessie, elle joue un rôle capital dans la constitution et la libération du sperme. Avec l’âge, la prostate rencontre des problèmes qui peuvent créer un disfonctionnement du système urinaire de l’organe génital, et l’hypertrophie de la prostate en fait évidemment partie. Cette maladie se caractérise par la difficulté d’évacuation de l’urine.

C’est quoi l’hypertrophie et quelles sont ses causes ?

Quand on parle de hypertrophie prostatique, notons tout d’abord qu’il s’agit d'une évolution, ou augmentation à l’excès de la prostate. Et sur question, cela se remarque beaucoup moins surtout pour ceux dont l’âge est en dessous de 60 ans. On constate de réelles manifestations chez les personnes de plus de 60 ans. Les causes de cette maladie sont mal connues jusqu’à présent, mais il existe une théorie selon laquelle l’hypertrophie prostatique serait héréditaire, qui se fonde sur le fait que certaines familles en sont victimes plus que d’autres. Les hormones comme les œstrogènes et androgènes y seraient aussi pour quelque chose dans l’augmentation excessive du volume de la prostate.

La question relative aux quels symptômes d’une hypertrophie de la prostate : que retenir ?

Les maladies de la prostate sont souvent pénibles pour les souffrants à cause des conséquences que cela entraine. Les symptômes l’hypertrophie prostatique sont multiples et variés. Entre autre, on a l’émission lente de l’urine et un flux faible, l’envie insatiable d’uriner car on a l’impression que la vesse n’est pas totalement vide, la perte des capacités contractiles de la vessie. Les infections urinaires sont répétitives. On assiste souvent à un dysfonctionnement sexuel comme l’éjaculation précoce. Des douleurs dans le bas du dos, les cuisses et le bassin sont fréquemment remarques chez les personnes souffrants de ce mal. Dans certains cas, l’intervention d’un médecin est souhaitable sinon primordial. Il faut noter que certains médicaments pourraient aggraver au lieu de soulager le mal.